JUIN & JUILLET 2017 - THE PAINTLESS-PAINTING & ARTBASEL

28 juin 2017
A super

Peindre sans peinture est le nouveau concept esthétique que je nomme Peinture-sans-Peinture. Je créais, je "peignais" avec des pellicules 35 mm du cinéma depuis déjà quelques années, lorsque j'ai réalisé la démarche inventive que j'avais inconsciemment mise en oeuvre. Paradoxalement, en m’affranchissant de la matière-peinture, je renvoyais sans cesse à la Peinture.

Mais comment pouvais-je faire preuve de nouveauté après les peintures des grands génies ? Comment aller au-delà de leur écrasante antécédence et... Innover vraiment, sans les répéter quand tout semblait avoir été déjà fait en Peinture ? Il fallait convertir ma pensée formatée d'alors en pensée créative. De quelle manière ? En sortant de la boite, des sentiers battus de la pensée (Thinking outside of the box) pour peindre autrement, hors de la boite (Painting outside of the box), en d'autres termes : peindre sans peinture...

En me demandant : que créer encore en Peinture au XXIème siècle ?... J'ai rencontré l'un des fils spirituel de la peinture : le Cinéma. Il me semble qu'à sa naissance, ce Fils-Cinéma signe en quelque sorte, la mort de sa mère, la Peinture* jusque-là chargée de représenter la réalité. La Peinture devient ensuite abstraite et se renouvelle en différents courants. L'abstraction l'affranchit en effet, du sujet (avec Malevitch, etc.) ; et plus tard, les avant-gardes créent une peinture plus radicale (Groupe Zéro, Nouveau Réalisme, BMPT, etc)...

Alors aujourd'hui comment ouvrir une perspective contemporaine inédite en Peinture ?
La solution m'est venue grâce au Cinéma : en libérant la Peinture de sa matière (pigments...), je peins une nouvelle forme que je nomme Peinture-sans-Peinture où revit l'esprit de la Peinture. Est-ce le passage vers une méta-peinture ? Mon souhait est en tous cas, d'indiquer un point de départ, une nouvelle représentation de l'imagerie dans l'art pictural ! Ce hors-cadre (Painting outside of the box) ressemble par certains côtés, à l'hommage rendu par le fils-Cinéma à sa mère-Peinture... Si je perds la matière peinture, j'en retrouve pourtant l'âme en utilisant la matière du cinéma, soit la pellicule : "je peins une Peinture-sans-Peinture avec les pellicules 35 mm du cinéma !“

Bernard Gast - Manifeste de Galerie Intime (Extraits) - Editions GI

*Certes, l’apparition de son premier fils, la Photographie avait déjà provoqué la « mort » de sa mère, la Peinture. Toutefois, le fils-Cinéma poursuit (avec) le mouvement. La famille Renoir en devient une métaphore vivante : de la Peinture au Cinéma, le lien filial des oeuvres entre le peintre Pierre-Auguste et son fils Jean, le cinéaste apparaît manifeste, même si les films de ce dernier célèbrent la Peinture...

Du 15 au 18 juin 2017 : ARTBASEL

Parmi les 300 galeries, un petit tour à la galerie Thomas pour voir quelques peintures de l'artiste expressionniste allemand Max Beckman…

Bernard Gast - A l'abri de mon nom (2017), Paintless-Painting (1,30 x 3,93 m) © Adagp

Bernard Gast - A l'abri de mon nom (2017), Paintless-Painting (1,30 x 3,93 m) © Adagp

eclaire-destin-2016-carre

Bernard Gast – Eclaire son Destin (2016), Paintless-Painting (1,30 x 1, 48 m) - Collection privée © Adagp

Bernard Gast – À l'abri de mon nom (2017), Paintless-Painting (1,30 x 3,93 m) © Adagp

Bernard Gast – À l'abri de mon nom (2017), Paintless-Painting (1,30 x 3,93 m) © Adagp

Bernard Gast – L'artiste (2009), Paintless-Painting (0,90 x 1,50 m) © Adagp

Bernard Gast – L'artiste (2009), Paintless-Painting (0,90 x 1,50 m) © Adagp

Bernard Gast – A moitié ivre (2017), Paintless-Painting (1, 30 x 2, 29 m) © Adagp

Bernard Gast – A moitié ivre (2017), Paintless-Painting (1, 30 x 2, 29 m) © Adagp

Bernard Gast – C'est là-dessus que je mise (2017), Paintless-Painting (1, 30 x 1, 85 m) © Adagp

Bernard Gast – C'est là-dessus que je mise (2017), Paintless-Painting (1, 30 x 1, 85 m) © Adagp

Bernard Gast – Le bord du merveilleux (2016), Paintless-Painting (1 x 1, 98 m) © Adagp

Bernard Gast – Le bord du merveilleux (2016), Paintless-Painting (1 x 1, 98 m) © Adagp

Bernard Gast – Vaste brèche dans le temps (2017), Paintless-Painting (1, 30 x 1, 32 m) © Adagp

Bernard Gast – Vaste brèche dans le temps (2017), Paintless-Painting (1, 30 x 1, 32 m) © Adagp

Bernard Gast – Une aventure d'enchanteur (2017), Paintless-Painting (1 x 2 m) © Adagp

Bernard Gast – Une aventure d'enchanteur (2017), Paintless-Painting (1 x 2 m) © Adagp

Bernard Gast – Tant mes souvenirs... (2017), Paintless-Painting (1, 30 x 1, 30 m) © Adagp

Bernard Gast – Tant mes souvenirs... (2017), Paintless-Painting (1, 30 x 1, 30 m) © Adagp

Bernard Gast – L'art du danger II (2016), Paintless-Painting (1, 30 x 3, 18 m) © Adagp

Bernard Gast – L'art du danger II (2016), Paintless-Painting (1, 30 x 3, 18 m) © Adagp

Artistographie

Bernard Gast – L'Amour caresse sa joue (2016), Paintless-Painting (1, 27 x 1, 30 m) © Adagp

Bernard Gast – L'Amour caresse sa joue (2016), Paintless-Painting (1, 27 x 1, 30 m) © Adagp

Artiste-plasticien protéiforme, également philosophe et psychanalyste, l'oeuvre de Bernard Gast interroge souvent le processus même de création (Concept de Paintless-Painting, etc.). Dans ce but, il 'peint' avec des films du cinéma, tout en maniant aussi, écriture, poésie, musique…